Accueil > AQUIRIS et l'environnement

AQUIRIS et l'environnement

AQUIRIS fournit des réponses importantes aux défis posés à la société en matière d’environnement. Le respect de l’environnement est placé au centre des préoccupations de la station, tant au niveau des opérations d’épuration que des services rendus. Expert dans l’assainissement des eaux usées, AQUIRIS contribue au quotidien à la restauration et au maintien de l’écosystème de la Senne.

Environnement

Pour protéger les ressources en eau, il est impératif de lutter en amont contre la pollution des cours d’eau et des nappes souterraines. L’assainissement des eaux usées est une étape primordiale, qui permet de maintenir la qualité des cours d’eau, partie essentielle de notre environnement et des nombreuses activités liées à l’eau. Sur le site où la station a été construite, AQUIRIS a dû avant tout procéder à la dépollution des sols permettant ainsi de régénérer l’écosystème de la Senne et de réhabiliter la zone.

Production d’énergie

En phase d’exploitation, la station produit déjà elle-même 18% de ses besoins en électricité. Elle produit 32 MWh par jour et consomme 182 MWh par jour.

L’énergie produite provient d’une part d’une turbine qui récupère l’énergie libérée par l’eau durant le processus de traitement ; d’autre part, de l’électricité produite par la récupération du biogaz résultant de la digestion des boues : ce biogaz est brûlé dans une installation de cogénération qui fournit 25 MWh par jour d’électricité et 25 MWh par jour de chaleur. Avec un total de 6,65 millions de m³, le volume de biogaz produit pourrait chauffer environ 12 500 ménages bruxellois par an.

Principe de « zéro nuisance »

L’objectif de la station est de rejeter à la Senne une eau de qualité compatible avec le milieu naturel, de valoriser les sous-produits des boues et de ne provoquer aucune nuisance olfactive pour le voisinage. C’est la raison pour laquelle AQUIRIS a retenu le principe du « zéro nuisance » dans la conception de la station et le traitement des différents éléments: eau, boue et air.

Eau - Épuration et réutilisation de l'eau :

La station utilise un procédé de traitement biologique qui permet une élimination efficace de l’azote (N), du phosphore et de la pollution carbonée, qui va au-delà de la réglementation européenne.

Pour le fonctionnement interne de la station d’épuration, AQUIRIS n’utilise que de l’eau épurée. La station fonctionne donc en autonomie complète vis-à-vis de l’eau.

Boues - Réduction drastique du volume des boues :

Les boues produites au cours du traitement des eaux sont traitées dans la station. Grâce à la technologie OVH (Oxydation par Voie Humide), le volume des boues est réduit de plus de 99% grâce à une élimination complète de l’eau et des matières organiques contenues dans celles-ci. Ce processus permet d’une part, d’éviter le recours aux techniques traditionnelles d’incinération et d’autre part, de diminuer considérablement l'impact environnemental.

Le traitement d’épuration des 275 000 m³ d’eaux usées entrant quotidiennement dans la station produit 60 tonnes de matières sèches, réduites à 15 tonnes de technosables sortant de la station. Ce technosable est prêt à être utilisé par différentes industries comme celle de la construction pour la fabrication de briques.

Air - Purification de l’air :

La station d'épuration étant située en milieu urbain, l'air vicié en provenance des différentes étapes est traité afin de ne pas incommoder les riverains. Les installations sont entièrement couvertes et désodorisées par deux voies distinctes : soit chimique,soit biologique.