Accueil > Actualités > A l'école aussi on s'intéresse à AQUIRIS

Actualités

07 Septembre 2011

A l'école aussi on s'intéresse à AQUIRIS

1315388957_espace-naturel--celine-1.jpg

Espace naturel

La protection de l’environnement est une thématique qui demande du savoir et du savoir-faire.
Conscients de ce défi, les sociétés ou associations spécialisées dans la défense de la nature, les écoles, les parents d’élèves,... élaborent des projets respectueux et protecteur de notre planète.
En milieu scolaire, des concours sont de plus en plus souvent organisés afin de sensibiliser les enfants et adolescents à cette thématique. Céline, une jeune fille de 13 ans, a participé à un de ces concours. Elle a gagné le premier prix en rédigeant le texte ci-dessous :

AQUIRIS REND UN TERRAIN INDUSTRIEL A LA NATURE

Fin 2009, la plus grande station d’épuration du Benelux a fait l’objet de nouvelles très négatives dans la presse quand elle arrêta ses installations. Des millions de litres d’eaux polluées ont coulé dans les rivières. Selon Aquiris, l’exploitant privé, les machines étaient abîmées par de grosses pièces en béton qui arrivaient dans la station par les égouts. La source des problèmes serait le mauvais état des égouts de Bruxelles. Une association de professeurs d’université analyse ce problème pour y trouver une solution durable.

Aujourd’hui, lors de ma visite sur place, j’ai constaté que toutes les installations fonctionnent parfaitement et qu’on y traite en moyenne 300 millions de litres d’eau par jour.

Après les difficultés de décembre 2009, on a réfléchi chez Aquiris pour trouver les moyens pour polluer le moins possible l’environnement.

On m’a expliqué les améliorations dans le traitement des eaux, dans la consommation d’énergie, le recyclage des boues, la production du biogaz, la cogénération, la récupération de chaleur, la turbine qui produit de l’électricité et l’installation révolutionnaire pour produire du bioplastique. J’ai bien compris que c’est l’avantage d’un exploitant privé  qui a les moyens et le confort pour réaliser ces projets.

L’usine se trouve sur un domaine d’environ 9 hectares. Les installations occupent environ 6 hectares. Ceci veut dire qu’il reste un terrain libre de 3 hectares.

Ce terrain se trouve au bord de la Senne. L’eau de la Senne est devenue moins polluée et pour la première fois depuis 150 ans, on y retrouve des poissons.

L’équipe Aquiris qui est très respectueuse de l’environnement a proposé à la direction de rendre cette partie du patrimoine à la nature et d’y créer un endroit végétal pour les oiseaux, les insectes et la plantation locale.

La direction qui est très ouverte à de nouvelles idées a étudié cette possibilité. Les terres ont été assainies. Une centaine d’arbres et des haies ont été plantées. 

Une collaboration entre Aquiris et l’asbl Natuurpunt est née. Cette association est très compétente et elle possède une expérience et une expertise sur  la gestion des parcs naturels. Les collaborateurs Point Nature ont réalisé une étude détaillée pour valoriser le domaine.

Cette étude a montré que ce nouveau domaine écologique serait très important pour la population des oiseaux. Le terrain se situe entre deux réserves naturelles et c’est l’idéal pour créer un point de repos pour les oiseaux. Les spécialistes le voient comme « un tampon tremplin ». Les peupliers qui bordent le terrain permettent aux oiseaux de garder une certaine hauteur de vol et ceci évite qu’ils soient pris par des voitures sur l’Avenue de Vilvoorde.

Les haies protègent les oiseaux et créent un point de repos, la diversité des plantations garantit la population d’insectes et il y a assez de fleurs pour obtenir une population d’abeilles.

Natuurpunt a créé un planning pour gérer et entretenir le terrain. Les volontaires s’organisent en respectant ce planning et chacun connaît sa partie du travail afin de réaliser les travaux nécessaires.

Aquiris s’est engagée à prendre tous les frais à sa charge et de tout faire pour protéger le terrain afin que la nature puisse se développer.

Les spécialistes de l’absl Natuurpunt garantissent d’obtenir un résultat remarquable avec une population d’oiseaux, d’insectes et de plantes sauvages après un an. La direction internationale de Veolia à Paris suit avec beaucoup d’intérêt cette initiative belge. Ce projet neuf donnera de nouvelles idées et sera un exemple pour la gestion des autres domaines industriels de Veolia en Europe.

Cette collaboration exemplaire entre Aquiris, qui est membre d’un groupe multinational, et une association d’amis de nature donne de l’espoir pour que de nouvelles initiatives similaires suivent.

J’espère que l’industrie et les associations d’amis de la nature  comprendront qu’ils ont les mêmes ambitions. La planète bleue s’améliorera si cette initiative exemplaire est imitée partout.


Céline,

Aquiris tient à te remercier pour ton texte porteur d’un message essentiel.

Ayant remporté le premier prix du concours de ton école, tu nous informes que l’évolution de la station de Bruxelles-Nord et son espace naturel sera suivi par ton école durant toute l’année scolaire 2011-2012. Aquiris t’accueillera avec grand plaisir.

En espérant que le monde de l’industrie et des associations d’amis de la nature te lisent et t’entendent…

 

Aquiris

Retour à la liste

Visitez la station

Des visites guidées de la station d’épuration de Bruxelles-Nord sont organisées sur réservation.

RÉSERVEZ UNE VISITE