Accueil > Actualités > BILAN 2010 Filière eau - Solutions pour une qualité d'eau améliorée

Actualités

10 Mai 2011

BILAN 2010 Filière eau - Solutions pour une qualité d'eau améliorée

1305033969_entree-(grille-protection-collecteur)-et-sortie-usine.jpg

Entrée d'usine avec grilles de protection et rejet des eaux en sortie de station

Le volume d’eaux usées traitées en 2010 dans la station s’élève à 110 500 000 m3. Cela représente une augmentation de 12,6 % par rapport à 2009, augmentation due essentiellement à la pluviométrie de 2010 (fortes pluies en août et en novembre, 3 mois à plus de 100 mm).

L’installation de grilles de protection au niveau du raccordement des  collecteurs d’eaux usées entrant dans la station a permis d’empêcher les gros débris acheminés sur le trajet des égouts de nuire à la sécurité du personnel et des installations d’Aquiris. 134 tonnes de gros débris en provenance des égouts ont ainsi été retirés par Aquiris en entrée de station, soit une moyenne mensuelle de 11,2 tonnes. 

Les charges totales annuelles et les déchets entrant dans la station sont considérables et sensiblement en augmentation par rapport à 2009.
Les charges et les déchets suivants ont augmenté :
- Charges Matière En Suspension (MES) : + 13 % (28 000 tonnes) ;
- Charges Demande Chimique en Oxygène (DCO) : + 9 % (50 000 tonnes) ;
- Charges Azote total (Ngl) : + 8 % (4 600 tonnes) ;
- Charges Phosphore total (Pt) : + 5 % (580 tonnes) ;
- Déchets Graisse : + 21 % (1 460 tonnes) ;
- Déchets Dégrillage : + 8 % (850 tonnes) ;
- Déchets Bâtards : + 6 % (880 tonnes).

La charge de la Demande Biologique en Oxygène à 5 jours est stable (21 000 tonnes).
Les sables extraits du prétraitement sont, quant à eux, en baisse (- 41,5 %). A noter cependant qu’en 2010 ont été également retirées 1 198 tonnes de sables extraits des boues digérées ; 474 tonnes de sables égouttés et 2 243 tonnes de sables et boues mélangés résultant des opérations de curage des ouvrages de la station.

En traitement biologique, 86 % des volumes et charges d’entrée ont été traités sur les bassins biologiques. Les 14 % restants ont été envoyés sur la filière Actifo. En limitant les charges entrant sur le biologique et en optimisant le pilotage du process par la mise en place d’instrumentation complémentaire, il a été possible de pallier les surcharges chroniques de la filière de traitement biologique. Les pertes de boues sont évitées et la qualité du rejet en est améliorée.
Les rendements d’élimination d’AQUIRIS sur les charges totales en biologique donnent une moyenne annuelle des eaux de sortie conformes au permis d’environnement et à la réglementation européenne. Les MES et DBO5 sont éliminés à 98 %, les DCO à 90 %, le Ngl et le Pt à 81%. Le rejet des eaux de 2010 est dès lors de 16 mg/l en MES ; de 47 mg/l en DCO ; de 5 mg/l en DBO5 ; de 8,4 mg/l en Ngl et de 1 mg/l en Pt.

Malgré les difficultés du terrain, le dynamisme et la culture de l’innovation d’AQUIRIS ont permis de faire face aux nouvelles données de charges de pollution en entrée de station.

Galerie :

1
2
Retour à la liste

Visitez la station

Des visites guidées de la station d’épuration de Bruxelles-Nord sont organisées sur réservation.

RÉSERVEZ UNE VISITE