Accueil > Actualités > Le retour du trio de l'extrême "Richomme"

Actualités

18 Mars 2011

Le retour du trio de l'extrême "Richomme"

1300458038_1-com-00-iac-005-rev.-a-photos-1.jpg

Le trio

Le trio de l’extrême « Richomme » est de retour de son expédition glaciaire. La traversée d’une partie du lac Baïkal en Sibérie orientale est loin d’avoir été une partie de plaisir pour Bruno, David et Fabrice…

Avant de partir, rien n’a été laissé au hasard par le trio de l’extrême « Richomme » : footing plusieurs fois par semaine, matériel, nourriture,… Tout a été passé au peigne fin pour faire face à cette nature gelée difficile à appréhender. Au point qu’ils ont empaqueté du pain et du saucisson afin de ne pas oublier d’où ils viennent : les plaines auboises.

Bruno, pourtant habitué aux défis physiques dans des lieux parfois hostiles, a été surpris par la dureté du climat. « Les températures quotidiennes avoisinant les moins 30-35 degrés ont fortement compliqué l’expédition », nous dit-il.
Le plus difficile a été la gestion du soir de chaque étape. Les nuits - dures avec le vent et le froid - nécessitaient un rituel organisationnel « pour éviter de perdre de l’énergie » :
1. Chercher du bois pour faire du feu
2. Prendre de la glace et la faire fondre pour obtenir de l’eau
3. Cuire les aliments avec l’eau récoltée
4. Nettoyer afin que la nature reprenne possession des lieux
5. Mettre en place les tentes.

A cause du froid, ils ne dormaient que quelques heures par nuit.
Leur grand cauchemar ? « Le réveil et sortir de la tente ».
Le fait le plus marquant ? Marcher sur la glace avec sous leurs pieds 1500 m de profondeur : « Les claquements de la glace étaient stressant, comme des coups de tonnerre ».

Dès le début, des défaillances se sont faites sentir telles qu’un coup de blues ou encore une gastro.
Mais face à cette compétition sur soi qui nécessite une gestion de l’environnement de chaque instant, la solidarité a été au cœur de l’action. Bruno a découvert avec ses frères « l’esprit d’équipe et une très grande solidarité. On n’avait pas besoin de se parler, tout s’organisait. Le lien familial était bien présent ».
Les points de jonction mis en place par les organisateurs ont été ralliés « coûte que coûte » : « Tout était dans la motivation, l’esprit d’équipe et le courage ».
En 7 étapes, ils ont parcouru environ 130 km dont « deux étapes particulièrement dures : une avec du relief accidenté et une de 25 km ».
La marche avec la luge était une épreuve physique et les exigences extrêmes de la nature ne leur ont pas permis de toucher à leurs plaisirs gourmands: le pain et le saucisson de leur région.

Solidaires face à l’adversité et à cette aventure humaine, les frères « Richomme » sont allés au terme de leur expédition glaciaire. Ils ont réussi leur défi. Ils sont revenus indemnes, le sourire aux lèvres et des paysages authentiques plein la tête.

Galerie :

1
2
Retour à la liste

Visitez la station

Des visites guidées de la station d’épuration de Bruxelles-Nord sont organisées sur réservation.

RÉSERVEZ UNE VISITE